Google+ Badge

Suivre ce blog par mail

lundi 1 février 2016

Revue du presse au pays du soleil levant

Les Yeux d'Otonashi sont sortis mercredi dernier... PETITE REVUE DE PRESSE DU LUNDI
J'ai décidé de m'offrir un lundi hautement narcissique et de glaner des commentaires sympas, histoire d'avoir le moral gonflé à bloc et d'écrire le roman que je dois rendre très bientôt.
Allez hop, décrétons que ce lundi tout est permis, collectons les compliments et gommons le reste!
Belle journée à tous


On en parle

Sur le site de la superbe librairie La mare aux diables

Coup de cœur au pays du soleil levant !

Maître Otonashi vit avec son disciple Mirzu, retiré derrière la montagne bleue. Des visiteurs viennent de tout le royaume voir ses œuvres, mais le vieil homme perd peu à peu la vue.
Mirzu n'aura d'autre solution que de peindre à la place de son maître !

Très beau conte sur la transmission, plein de sagesse et d'humanité, accentué par les magnifiques illustrations de Sacha Poliakova.
A partir de 7 ans.

Sylvie


Sur le très chouette blog, Des mots et des notes (en voici un extrait, il suffit de cliquer pour tout lire!)


Depuis que ce livre est arrivé la maison, je me plonge régulièrement dans ses pages : j’ai été conquise d’emblée par la délicatesse, la finesse des couleurs et des motifs dessinés par Sacha Poliakova pour illustrer ce conte initiatique, cette belle histoire de transmission et de respect entre un maître peintre et son élève. Me perdre dans la montagne dès la première double page, chercher dans ce bleu le chemin de la maison d’Otonashi, ça m’a carrément séduite.
DSCN2867
Ensuite je me suis laissé porter par la grâce d’une histoire à la fois grave et simple, qui met en jeu des valeurs de paix, d’harmonie, de respect, de transmission, de pudeur et de partage. Le maître perd peu à peu la vue – le dessin est alors rayé de gris, il perd de son éclat – et son apprenti protège le secret du vieux peintre tout en peignant à son tour des toiles rayonnantes qu’il ne s’appropriera vraiment que quand Otonashi lui laissera humblement toute la place.

Sur le blog des mercredi de Julie 

Petit extrait: 
Isabelle Wlodarczyk nous offre un très joli conte d'inspiration japonaise, plein d'humanité, de sagesse, de poésie, de sérénité...
Elle y évoque avec beaucoup de retenue et de justesse, le pouvoir de transmission générationnelle entre ces 2 hommes. La relation, presque paternelle, entre Maître Otonashi et Mirzu est très touchante et empli de pudeur et d'admiration.

Les aquarelles de Sacha Poliakova accompagnent subtilement le récit. Au fil des pages, on y découvre des paysages doux et apaisants.
http://lesmercredisdejulie.blogspot.fr/2016/01/album-les-yeux-dotonashi.html

 

Sur le blog Mya's books


Quel bel album ! Il y a tellement de calme, de sérénité, de sagesse et de bienveillance qui s'en dégagent ! On se sent apaisé en le lisant. On est dans une bulle, on oublie les bruits et les problèmes du quotidien, on s'imagine loin, très loin, là-bas, au pied de la montagne bleue. On observe, on apprend, on s'oublie dans ce superbe décor. La relation entre les deux personnages est tellement touchante ! Ils sont tous les deux très pudiques mais liés par un profond attachement et un respect mutuel. Ils sont prêts à se sacrifier et à rester dans l'ombre pour préserver l'autre et le mettre en avant. C'est une belle histoire pleine de délicatesse et d'humanité à ne pas manquer !





Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Devenir membre