Google+ Badge

Suivre ce blog par mail

jeudi 30 avril 2015

Coulisses d'un roman...

Dans trois semaines sortira mon dernier roman, Voltaire, Ecraser l'infâme, aux éditions Oskar.

 Je vous propose de découvrir les coulisses du roman et un effroyable secret!

Tout d'abord...de quoi parle ce bouquin?
D'infamie, évidemment.

J'ai choisi de centrer la narration sur l'affaire du Chevalier de La Barre.
 Un jeune homme dont la vie est devenue un symbole de la liberté de penser, tout autant que de l'intolérance. Il n''a pas encore 20 ans, vient de perdre son père, vit avec sa cousine, une abbesse qui tient salon dans une ville où les amusements semblent cruellement manquer.
Il y a de Madame Bovary dans l'Affaire du chevalier de La barre, des langueurs provinciales et l'ennui en toile de fond.
(sur la photo, il a ce petit air rebelle qui donne envie d'écrire sa vie...en vrai..je ne sais pas trop)


Le jeune homme est cynique, diablement libre pour les autres, illettré et sans intérêt diront les plus pointilleux. Il est vrai qu'en fouillant la vie du chevalier, on découvre que cet homme dont le destin  est tout à fait romanesque n'avait finalement peut-être pas toutes les qualités qu'on lui prête...

Parlons donc de la version romancée qui fait office de vérité dans les écoles : le jeune homme est accusé d'avoir entaillé à l'arme blanche un crucifix à Abbeville.
L'affaire fait grand bruit. Il tente de fuir comme son présumé complice. Mais voilà; il est arrêté, emprisonné, torturé , brûlé, or, il n'avait rien fait. Sombre époque...qui rappelle l'Inquisition ou des groupuscules fanatiques errant dans de lointains continents..

L'affaire du chevalier de La Barre a indigné les intellectuels des Lumières, Voltaire en tête..qui  était mis en cause dans cette histoire. Le chevalier possédait le Dictionnaire portatif...

Me voici donc face à cette histoire en train de mener l'enquête. (l'écrivaillon devient parfois détective, je vous reparlerai tantôt d'une histoire qui a occupé mes jours et mes nuits pendant quelques années...). Plusieurs questions me taraudent: le Chevalier de La Barre est-il coupable? De quoi, d'ailleurs? Qui a vraiment entaillé le crucifix? Son meilleur ami? Des notables?  Pourquoi lui?

Et plus égoïstement (faut bien écrire le livre, tout de même), comment faire pour que Voltaire soit sur place (alors qu'il habite en Suisse) et  comment faire pour que les lecteurs ne s'ennuient pas comme des rats morts à la lecture de ma barbante prose.

De fil en aiguille, je fais une divine découverte:
Voltaire correspondait avec sa nièce qui habite Abbeville et voilà que s'effondre la version officielle de Voltaire apprenant l'affaire du Chevalier de La Barre sur le tard...ne pouvant s'impliquer dans la défense de ce jeune innocent avant sa mort....
Et si?
Et si, finalement Voltaire avait su avant......S'il avait eu peur...........si finalement, Voltaire avait tenté  d'aider ce malheureux jeune homme.......s'il avait écrit à sa nièce, s'il avait correspondu avec son amie, l'abbesse et cousine du jeune chevalier....
Et bien, si..........tout cela, l'histoire se serait passée comme dans mon roman.

La faute à Voltaire


 
Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Devenir membre