Google+ Badge

Suivre ce blog par mail

samedi 9 juin 2012

Panique sur la banquise- Roman, tome 1

Pour ceux qui n'auraient pas suivi, voilà presque deux ans, que je remanie les aventures d'un mammouth à l'époque de Louis XIV. Hypothèse tout à fait loufoque: des scientifiques ont découvert un spécimen de mammouth à une époque où il n'existe plus de mammouth, théoriquement. Car au pays des terres gelées, notre jeune mammouth est bien vivant.
La saga du mammouth part du grand nord, parcourt les mers agitées et atterrit au château de Versailles, avant de repartir en quête d'autres congénères encore congelés au pays des terres gelées....
Toute une odyssée de Mammouth dont je mets le premier chapitre en ligne...

1
Au fin fond d’une caverne de glace, tout près du pôle nord, un animal poilu tentait de s’extirper d’un immense trou dans lequel il était coincé. Cette année-là, l’été était un peu plus chaud qu’à l’ordinaire et la glace dans laquelle la créature hibernait depuis des millénaires avait fondu. Nanou, un jeune mammouth vieux de plus de dix milles ans se réveillait de sa longue sieste, abruptement. Il étira ses pattes engourdies, se frotta le museau et observa tout autour de lui. La caverne de glace était déserte. Il entendait le clapotis des stalactites qui fondaient sur la neige et le bruit du vent qui s’engouffrait dans la grotte. Nanou ne comprenait pas ce qu’il faisait dans cette caverne glacée. De toutes ses forces, il s’accrocha à un rocher et sortit de son lit de pierres.
Il s’assit quelques instants pour se remettre et aperçut un drôle d’objet. Un petit sachet de cuir était accroché autour de son cou. Nanou tenta de l’ouvrir aussi délicatement qu’il le pouvait. Il contenait un message écrit sur des tablettes de cire.
« Mon petit Nanou,
Quand tu trouveras cette lettre, du temps aura passé. Nous sommes atteints d’une maladie étrange depuis quelques mois. Un virus a décimé une bonne partie de notre village. Il fait de plus en plus froid, un blizzard terrible s’abat sur nous, il fragilise tous ceux qui sont déjà affaiblis par la maladie.
Nous avons décidé de te faire hiberner dans le froid. C’est Arsanius le vieil inventeur qui a eu cette idée. Nous avons longtemps hésité puis il nous a convaincu. Nous ne voulions pas te prévenir, tu aurais pris peur. Tu nous es si précieux que nous aurions tout tenté pour te sauver. D’autres jeunes mammouth ont été placés dans des grottes un peu plus au nord. Pars-les retrouver. Je ne sais pas si nous serons encore en vie quand tu te réveilleras, quoi qu’il en soit, nous serons toujours prêts de toi.
Lana, ta maman qui t’aime pour l’éternité. »
Nanou relut une bonne dizaine de fois le message de sa mère. Il avait été congelé comme un saumon, ou un poisson des glaces, comme les baies que l’on gardait pour l’hiver dans le garde-manger. Congelé par ce vieux fou d’Arsanius qui avait toujours des idées détraquées. Nanou n’osait plus bouger, il était tétanisé.
Il appela d’une voix craintive :
— Maman ?
Sa grosse voix résonnait dans la caverne vide. Pas âme qui vive.
Seules deux mouettes voletaient par là. C’était Lola et Colombe, les vieilles mouettes de la banquise qui faisaient leur promenade matinale pour se dégourdir les ailes. Elles souffraient d’arthrose et s’efforçaient de faire de l’exercice quotidiennement.
— Tu n’entends pas un drôle de bruit ? demanda Lola à Colombe.
— Non rien, répondit Colombe qui était sourde comme un pot.
Lola s’approcha doucement, pensant que ses oreilles lui jouaient des tours. Et puis, elle demanda
— Qui va là ?

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Devenir membre